VIGN20191108_Carriere
UNSP Pas de commentaire

Informations importantes à l’attention des candidats experts fiscaux et assistants administratifs…

Les mises en compétition « Experts fiscaux » et « Assistants administratifs » sont peu détaillées. C’est le moins qu’on puisse dire !

Alors que les annonces jobs@fin fourmillent de détails lors d’un appel à candidature, on s’étonne du caractère très succinct de la mise en compétition qui vient d’être envoyées aux lauréats « expert fiscal » et « assistant administratif ».

Dès lors, l’UNSP a interrogé entre autres l’Administration générale des Douanes et Accises et l’Administration générale de la Fiscalité afin d’obtenir des informations permettant à chaque lauréat de faire un choix en connaissance de cause.

Pour l’AGFISC, voici la réponse reçue : il sera demandé aux candidats retenus pour une même résidence administrative de nous informer, à titre indicatif, de leur préférence entre gestion, contrôle ou expertise.

L’affectation sera réalisée en tenant compte des besoins de l’organisation et du classement des candidats.

La réponse de l’AG Fisc semble donc relativement positive… (toutefois, cela sera à vérifier lors de l’application concrète)

Pour l’AGDA : il est impossible pour un lauréat de savoir lorsqu’il choisit sa future affectation s’il sera affecté au pilier Opérations ou Recherches ou si la fonction nécessite le port d’armes ou non.

Malgré notre insistance, l’autorité ne veut pas changer son fusil d’épaule et offrir les précisions nécessaires au personnel.

Le choix sera du ressort du Comité de gestion.

C’est inadmissible !

Attention : SHIFT

De plus, nous attirons l’attention du personnel optant pour une fonction shift, qu’il sera fait usage de l’article 25 du règlement organique qui permet au président du Comité de direction de refuser une mutation à un agent pendant une durée de 4 ans. Cette période de 4 années démarrera avec sa nouvelle affectation.

.

Petite éclaircie dans ce ciel sombre, une promotion ou une accession permettant à l’agent de faire évoluer sa carrière ne peut être refusée. L’article 25 ne s’applique pas dans ce cas.

.

Nous supposons que les managers connaissent les besoins de l’organisation, un minimum de transparence aurait été apprécié par les agents qui subiront peut-être au quotidien, les conséquences de ce qui revient à acheter un chat dans un sac !