VIGN20170215communiqué
UNSP Pas de commentaire

Lorsque le ministre Bacquelaine s’assied sur un dossier et ne tient pas compte d’un arrêt de la plus haute instance judiciaire du pays !

Le ministre parle de tenir compte de la pénibilité du travail pour déterminer les pensions, mais, en réalité, il n’a rien fait pour la reconnaissance de la pénibilité du métier des douaniers qui participent activement à la lutte contre la fraude fiscale et aux mesures sécuritaires en matière de terrorisme.

Le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine, ne tient pas compte d’un arrêt de la Cour constitutionnelle de janvier 2019 et n’apporte pas les modifications nécessaires pour faire respecter la Constitution.

Nous ne pouvons donc que constater que régler une inconstitutionnalité, une discrimination reconnue par la plus haute instance du pays n’a pas été une priorité pour ce gouvernement.

Une injustice vieille du siècle dernier qui ne verra toujours pas de solutions pour cause de « gouvernement en affaires courantes » !

À force d’attentisme, de tergiversations, le personnel de la douane est spolié. Pensionné à 67 ans dans un métier reconnu comme pénible, est-ce bien raisonnable et acceptable ?

Voici le communiqué de presse diffusé ce 15 mai par l’UNSP à ce propos :

VIGN20190515_cp